Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1985 > CHEVENEMENT : Le dernier républicain

N° 435

CHEVENEMENT : Le dernier républicain

23 octobre 1985

CHEVENEMENT : Le dernier républicain

"Je crois que Jean-pierre Chevènement a été très impressionné par le modèle japonais"

- Royaliste : L’arrivée de Jean-Pierre Chevènement au ministère de l’Éducation nationale a-t-elle marqué un virage dans la politique du gouvernement en matière d’enseignement ? - Gérard Leclerc : La question n’est pas simple. Si on analyse les langages, il y a une différence d’accent. Mettons à part la question de l’enseignement privé. La politique d’Alain Savary s’est caractérisée par un certain nombre de réformes (...) préparées par de nombreux rapports (...). Or ces réformes sont graduellement appliquées par Jean-Pierre Chevènement conformément à ce qui avait été décidé. Il y a donc continuité dans l’action même s’il y a une différence de langage extrêmement sensible... Propos recueillis par Jean-Marie Tissier, en pages 6 et 7.

Jean-Pierre Chevènement et la République moderne

Jean-Pierre Chevènement est une personnalité bien intéressante. Un homme de convictions, un patriote de gauche, une intelligence très structurée qui ne rejette pas a priori l’humour. Son actuel parcours intéresse à juste titre les observateurs un peu abasourdis de ce retour inattendu... Idées de Gérard Leclerc, en page 9.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0