Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1976 > GISCARD-MITTERAND : Le jeu truqué

N° 230

GISCARD-MITTERAND : Le jeu truqué

juillet-août 1976

D’UNE TECHNOCRATIE A L’AUTRE

« Prendre le temps de vivre ». « La rose et le poing ». « Changer la vie ». Décidément, le Parti socialiste sait choisir ses slogans, plus ou moins inspirés de Mai 1968. Et l’avenir que nous promettent ces quelques mots étalés sur nos murs parait d’autant plus radieux que chacun connaît ou subit la politique giscardienne... C’est vrai. Il faut changer de gouvernement, de politique, et même de société. Le Parti socialiste se propose pour accomplir ce changement. Et nous ne saurions contester la bonne foi et la détermination de ses militants, pas plus que nous songeons à mépriser ou à nous moquer des millions de Français qui ont donné leur voix i François Mitterrand, lors des élections présidentielles (...) Reste à savoir si M. Mitterrand et ses amis sont capables de répondre à cette espérance. En page 6.

Pierre BOUTANG : Pourquoi je suis royaliste. En pages 8 et 9.

Gérard LECLERC : Oui, je suis un royaliste baroque. En page 12.

Philippe VIMEUX : Royaliste parce que loyaliste. En page 13.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0