Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1980 > L’EQUILIBRISTE

N° 315

L’EQUILIBRISTE

1er mai 1980

L’ÉQUILIBRISTE

Confronté à la faillite de sa politique économique et sociale, atteint dans son prestige par des scandales qui le touchent directement ou de très près, le Président de la République a tenté, ces dernières semaines, de redorer son image de marque par la constance et la fermeté de son attitude diplomatique. Après une trop longue période de flottement et de con-tradictions, son ministre des Affaires étrangères a présenté, devant l’Assemblée nationale, une ligne de conduite satisfaisante, face aux trois évènements majeurs qui secouent aujourd’hui le monde... Éditorial de Bertrand Renouvin en page 12.

"DE TAAL IS GANSCH HET VOLK" [La langue est tout le peuple]

La crise endémique que subit la Belgique atteint aujourd’hui une telle acuité que l’existence même du pays est mise en cause. Aujourd’hui c’est à Philippe Rossillon, ancien rapporteur au Haut Comité de la Langue Française et membre du bureau de l’association France-Bruxelles-Wallonie, que nous avons demandé les éléments d’une réponse. Poser la question de l’avenir de la Belgique, c’est inévitablement s’interroger sur l’importance et la gravité de l’opposition entre Flamands et Wallons... Propos recueillis par René Adriers et Christine Viviani en pages 6 et 7.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0