Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1977 > L’ETAT-FLIC

N° 258

L’ETAT-FLIC

1er décembre 1977

L’EUROPE POLICIÈRE

L’intérêt d’une réflexion bimensuelle est de conserver en mémoire ce que l’actualité quotidienne aurait tôt fait de nous faire oublier. Ainsi, l’affaire Klaus Croissant qui s’estompait déjà moins d’une semaine après l’extradition de l’avocat allemand. Je ne reviendrai pas sur la controverse juridique, et sur le scandale que constitue la négation d’un droit d’asile sacrifié aux prétendus « impératifs » de la lutte anti-terroriste. Tout de même, Klaus Croissant n’avait pas posé de bombes ! Le voici livré à un pays qui vit sous le régime des « interdictions professionnelles » et pratique la chasse aux sorcières. Et M. Giscard d’Estaing s’est empressé d’acquiescer à tout cela, marquant de façon particulièrement odieuse la solidarité qui unit les tenants de l’ordre établi... Éditorial de Bertrand Renouvin en page 12.

LE RAPPORT GUICHARD : VIVRE ENSEMBLE

La commission Guichard rédactrice du rapport « Vivre ensemble » est née dans un contexte qui n’était guère favorable à la décentralisation et a fortiori à la régionalisation. Nous étions au lendemain d’Aléria et le chef de l’État venait de s’exclamer en conseil des ministres « La France est trop petite pour être coupée en morceaux ». Au cours des semaines suivantes M. Giscard d’Estaing avait exprimé son désir de voir une réforme des institutions locales commencer par la réorganisation des collectivités locales de base (communes et départements)... Article en pages 6 et 7.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0