Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1984 > LES ERREURS DU POUVOIR

N° 406

LES ERREURS DU POUVOIR

6 juin 1984

LES ERREURS DU POUVOIR

une faillite

La paix scolaire, nous l’avons espérée tout au long du dialogue interrompu de façon si surprenante et brutale (...) Cette paix, nous la désirions pour elle-même, parce que rien n’est plus stupide que cet affrontement mené au nom d’une doctrine archaïque et illusoire, dans l’oubli de la véritable crise de l’enseignement français. Cette paix, nous la voulions pour le pays tout entier, puisque la question de l’école est une des conditions essentielles de son unité, toujours fragile et si régulièrement compromise... Éditorial de Bertrand Renouvin en page 12.

européennes : de l’indifférence a l’indifférenciation

Simone et Lionel sont dans un bateau. Georges tombe à l’eau. Qu’est-ce qui reste ? Les revanchards de tout poil répondront Jean-Marie, les déçus de toute obédience, Brice... Peu importe, de toute manière les grands perdants des prochaines élections européennes seront une nouvelle fois les citoyens des pays qui composent la Communauté... Article de Patrice Le Roué, en page 3.

POURQUOI LE RACISME ?

Nous le savons bien : ce sont moins les étrangers en tant que tels qui sont visés aujourd’hui, que les hommes et les femmes venus de certains pays ou de certaines régions. Moins les Noirs que les Arabes, moins les Chinois que les Turcs (souvent pris pour des Arabes parce qu’ils sont musulmans). Question de peau, question de race, c’est ce que l’on recommence à croire et à dire. Et nous voyons remonter, parallèlement, des sentiments antisémites que l’on croyait sinon disparus, du moins enfouis à jamais. Les thèmes du début du siècle réapparaissent dans certains discours, et même dans les interventions de certains auditeurs de la radio... Article (à suivre) de Bertrand La Richardais, en pages 6 et 7.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0