Accueil > Royaliste > Notre journal > Notre histoire

Notre histoire

vendredi 1er janvier 1971

Un journal né aux lendemains de mai 68...

Dans l’effervescence activiste et d’extrême politisation qui accompagne et suit les événements de Mai 68, le vieux mouvement royaliste d’inspiration maurrassienne, l’Action française, connaît un afflux militant particulièrement spectaculaire.

Cette arrivée massive de militants nouveaux, dans une ambiance de remise en question générale des références idéologiques du passé, conduit la plupart des responsables étudiants à s’interroger sur l’héritage du mouvement maurrassien et sur les dérives qu’il a connu pendant et après la Seconde Guerre mondiale.

Au printemps 1971, les dissensions éclatent au grand jour entre les conservateurs et ceux qui prônent une ligne politique plus ouverte, plus en phase avec l’évolution de la société française, plus clairement royaliste. La Nouvelle Action française, qui nait en mai 1971, accueille alors les militants les plus jeunes et les plus dynamiques et crée un organe de presse du même nom.

Le journal devient NAF hebdo en 1975, puis Royaliste en 1977. Ce changement de nom marque l’abandon de toute référence au maurrassisme et manifeste la volonté du nouveau mouvement d’ouvrir le dialogue avec les autres forces politiques, de gauche comme de droite, et de promouvoir un royalisme d’inspiration démocratique et parlementaire en ligne avec les idées de la Maison de France et du général de Gaulle. En 1978, le mouvement prend d’ailleurs le nom de Nouvelle Action royaliste (NAR).

... et dont l’aventure se poursuit

La collection de Royaliste illustre plus d’un demi-siècle de combats politiques pour populariser l’idée royale, lutter pour l’indépendance de la nation, défendre les libertés publiques. Et de réflexions pour repenser l’économie, les relations sociales, la politique étrangère et pour jeter les bases d’une véritable écologie politique.

Même si la vie d’un journal ne peut pas se résumer en quelques lignes, on peut en retenir quelques évènements ou étapes marquantes :

  • Février 1974 - campagne en faveur de Soljenitsyne et des dissidents soviétiques. Dialogue avec Maurice Clavel et les « nouveaux philosophes ».
  • Mai 1974 - Soutien à la candidature de Bertrand Renouvin à l’élection présidentielle, qui apporte à la NAR et à son journal une audience nouvelle.
  • Avril 1979 – Royaliste assure la promotion des Mémoires d’exil et de combats du Comte de Paris et relaie les nombreux débats qu’elles suscitent.
  • 11 mai 1981 - Appel à voter François Mitterrand pour l’élection présidentielle.
  • De 1982 à 1986 - Soutien critique à la politique de François Mitterrand. Appui aux candidats présentés par la NAR aux municipales de 1983 et aux législatives de 1986.
  • 1987 - Soutien à l’action du comte de Paris lors des cérémonies organisées pour le Millénaire capétien.
  • 1991 - Participation aux discussions pour élargir la majorité présidentielle.
  • Mai 1995 - refus de choisir entre Chirac et Jospin au second tour de la présidentielle et appel à voter blanc.
  • Mars 1999 - vigoureuse campagne contre la guerre en ex-Yougoslavie menée sous le couvert de l’Otan
  • Septembre 2000 - campagne pour le non au quinquennat.
  • Mai 2002 - soutien à la campagne de Jean-Pierre Chevènement à l ’élection présidentielle.
  • De 2003 à 2008 - campagnes contre la guerre en Irak, pour le non au référendum sur le Traité constitutionnel européen, contre la réintégration de la France dans l’Otan.
  • De 2012 à 2017 - appel à voter pour François Hollande au second tour de la présidentielle de 2012 et à voter blanc au second tour de celle de 2017
  • De 2018 à 2020 - Royaliste dénonce la répression contre le mouvement des Gilets jaunes. Campagne contre la privatisation d’Aéroports de paris.
  • De 2022 à 2024 - Soutien à la contestation de la réforme des retraites. Soutien aux mouvement de révolte des paysans.
  • Pour vous abonner ou acheter un numéro : ici
  • Pour consulter la collection du journal : ici